Thomas Rochford Auburn est né le 7 juillet 1917. Le septième jour, du septième mois, de la septième année du siècle dernier, à la septième heure! Quel début magique!

Sa vie n'est pas étrangère à la tragédie et c'est peut-être la raison derrière cette force de caractère qu'il a toujours affiché. Tom n'avait que deux mois lorsque son père mourut et à peine un mois plus tard, il partit vivre chez une tante. Le petit garçon qui grandit à Verdun, Québec, Canada, fit ses études à l'école locale avant de déménager à Montréal et obtenir son diplôme secondaire en 1936. Mourante sur un lit d'hôpital, sa tante, qui l'avait grandement encouragé tout au long de ses études, fut absente de la cérémonie de la remise des diplômes. Un moment qu'elle anticipait avec joie. L'unique soeur de Tom manquait elle aussi à l'appel, victime tragique d'un accident de la route trois ans auparavant.

" ... Il présenta son premier spectacle à l'âge de quinze ans. "

Lors de son enfance, Tom acheta une copie du livre "Magie Populaire" de Dunninger et reçu de son cousin un livre de vingt-cinq cents intitulé "Les tours de cartes d'Howard Thurston". À l'âge de douze ans, la scarlatine frappe. Comme il s'agissait d'un cas sérieux, il s'en suivit une période de quarantaine accompagnée d'une longue période de convalescence. Devoir garder le lit, sans aucun visiteur autorisé, et ses deux livres comme seuls amis, Tom étudia avec acharnement. Il apprit l'art de la manipulation et autres habilités afin de présenter de la magie intimiste. Il présenta son premier spectacle à l'âge de quinze ans. À ses débuts, il travaillait avec un masque, mais à mesure qu'il gagnait en confiance, le magicien masqué fit place au "Grand Auburn" et éventuellement à "Oncle Tom". Les premières réactions furent si encourageantes, qu'il ne refusa aucune demande de spectacle, en partie pour le revenu engendré, mais principalement pour améliorer sa technique par des performances continuelles.

À l'âge adulte, il prit la décision de faire de la magie son métier. Cette carrière le suivra jusqu'à la fin de sa vie. L'une de ses principales forces en publicité était l'utilisation de prédictions qui lui accordèrent une réputation enviable dans l'Est du pays. Puis, une chance unique s'offrit à lui alors qu'il remplaça, au dernier moment, un autre magicien au Club Tic Toc de Montréal. Tout se passa très bien, même que les patrons pensaient qu'ils avaient devant les yeux une vedette américaine. Le succès était inévitable! Ce nouveau gars présentait de la très bonne magie, avait une belle interaction avec les spectateurs et avait un charme indéniable.

Tom joignit les rangs de la Société des magiciens d'Amérique (Society of American Magicians) le 6 janvier 1940 et devint le responsable du comité des membres honorifiques. Il fut aussi le Président honoraire du local de Montréal, l'Assemblée Feuille d'Érable no.58.

Le 6 novembre 1941, il s'enrôle dans l'armée canadienne lors de la Deuxième Guerre Mondiale. En plus de son rang et de ses responsabilités de sergent, Tom va créer le spectacle de la "Caravane militaire" avec d'autres membres du personnel. Ensemble, ils divertiront les différents campements militaires et les hôpitaux. À titre de magicien de l'armée, son talent fut mis à contribution afin de recruter du personnel masculin et féminin et de divertir les troupes, en anglais et en français, à travers le pays. En mars 1945, il reçu une dispense médicale. En tout, Tom donna plus de 1,500 représentations avec l'armée.

Le jour de la Saint-Valentin, en 1942, Tom épousa son amour de jeunesse, Dolores, qui l'a toujours encouragé avec véhémence, même si elle n'a jamais figurée dans l'un de ses spectacles. De ce mariage naquit deux enfants, Byron Thomas et Darlene Pamela.

" ...  The Magic Tom Road Show  devint l'émission de télévision avec la plus grande longévité dans l'histoire de la métropole ... "

L'arrivée à Montréal de la télévision commerciale se fait le 21 février 1961 avec le canal 12 qui offre l'émission "Surprise Party" mettant en vedette Tom Auburn. Cette émission hebdomadaire, connue plus tard sous le nom "The Magic Tom Road Show" devint l'émission de télévision avec la plus grande longévité dans l'histoire de la métropole. À cette époque, Tom animera plus de 4,000 épisodes et deviendra une véritable vedette auprès des enfants et de leurs parents. La station de télé recevra une moyenne de 20,000 lettres par année gratifiant l'émission. Malheureusement, après quinze ans, le gros titre d'un journal annonce "...la magie quitte le canal 12."

Tom était sans cesse prêt à offrir des spectacles pour les hôpitaux, apportant ainsi sourires aux enfants seuls et effrayés. Il pouvait s'assoir pendant des heures, tenant la main ou exécutant un tour de magie à un enfant n'ayant plus que quelques jours à vivre. Le jour suivant, Tom recevait régulièrement un appel téléphonique en provenance de l'hôpital lui indiquant que l'enfant était décédé, tenant dans sa main un petit jouet offert par Oncle Tom.

La plus grande vedette de la magie au Québec déménage à la télévision francophone au milieu des années 70 et offre son talent aux enfants de cette partie de la population. La tonne de publicité qu'il recevra en 1975-76 est incroyable!

Il reçut plusieurs trophées et certificats de mérite de plusieurs groupes communautaires, des églises, des organismes à but non-lucratif, des hôpitaux et des foyers pour personnes âgées. Un organisme lui remis, entre autre, une montre en or à l'occasion de sa 25e présence à leur banquet annuel.

De novembre 1982 à avril 1983, il présente plus de quarante-cinq spectacles sur l'île de Maui à Hawaii et le 3 mars 1983, le "Jour Magic Tom Auburn" est décrété par le Consule de Maui et un repas honorifique est tenu en son honneur.

Tout au long de sa carrière, il a plusieurs fois donné la seule chose qu'il pouvait vendre: son talent. Et à travers ce talent, il a amassé des milliers de dollars pour différents événements au Québec et en Ontario. Il n'a jamais hésité à participer aux nombreux téléthons pour amasser de l'argent pour l'hôpital Ste-Justine et l'hôpital de Montréal pour enfants.

Sources: The Society of American Magicians et Dolores Auburn

Powered by Etomite CMS.